La biochimie des bananes

Maurice Cosandey, de Science on Stage Suisse, vient de traduire l’article sur la “biochimie des bananes” du Dr Sacha Glardon, qui enseigne la chimie et la biologie au Gymnase Bäumlihof, et Thomas Scheuber la biologie du Gymnase Kirschgarten, tous deux situés à Bâle, Suisse. Ils ont représenté la Suisse au festival Science on Stage 2017 à Debrecen, Hongrie, avec leur expérience sur les bananes.

Extrait :

La banane est l’un des fruits les plus populaires au monde, car on en consomme plus de 100 milliards chaque année. Si elles forment une nourriture d’appoint pour des millions de gens, elles sont une source de revenu essentielle en Amérique latine.

Les bananes font partie de la classe des Musa, qui comprend 70 espèces, dont les plantains. Mais la plupart des bananes du commerce sont de la variété Cavendish. Elles sont obtenues par reproduction asexuée, donc elles sont génétiquement identiques. Ce défaut de biodiversité les rend vulnérables aux attaques de parasites, comme le champignon Fusariumw1qui cause souvent des infections globales.

On sera peut-être surpris d’apprendre que les bananes permettent de comprendre certains processus biochimiques, comme le métabolisme du sucre, le stockage de l’amidon, la production de mélanine et celle de l’arôme de banane. Ces activités peuvent parfaitement être exécutées par des élèves de niveau secondaire à différents niveaux….

Lisez l’article complet sur le site de Science in School

Auteur de l’article :